Kamelot

Les nouvelles aventures du royaume de Kamelot où vous êtes les héros
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Caravane.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 13 Juin - 15:53

Maître Orthensen serra la poigne de l'officier pour conclure le marché et s'approcha ensuite de l'énergique Boort qui prêtait attention à ce que les hommes de Branell ne s'approchent trop prêt des convois de marchandise. Sa main tenant son épaule elle dit à Boort :

"Je ne me sens pas très bien. Une vieille plaie s'est rouverte alors que j'essayais de rabattre la bâche sur le chariot. Prends le commandement de la caravane et reste sur tes gardes jusqu'à ce que Branell soit bien loin de la caravane. Je quitterais le convoi au prochain village ou habite un cousin et peut être vous rejoindrais je plus tard. Dans le cas contraire, je te donne rendez-vous à Kamelot."

_________________
La fiche de La Fume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boort
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 13 Juin - 17:33

Boort fut soudain terriblement inquiet pour mademoiselle Orthensen, puis il envisagea les responsabilités qui lui incombaient, il soupira et d'un ton qui se voulait le plus paisible possible il répondit.

"Entendu maitre, je prends le convoit en charge."

Il ne pouvait rien promettre de plus et la mise en garde sur Branell était encore un soucis de plus qu'il enregistrait mais dont il ne cernait pas la portée.

Il regarda mademoiselle Orthensen qui s'éloignait en priant pour qu'il ne lui arrive rien puis considéra sa position.

*J'ai besoin d'aide et puisque Litias s'est envolé le seul homme en qui j'ai confiance ici c'est Feänor.*

Feänor était en train de manger et Boort
avait faim. Il mit sa retissance à manger de la viande exceptionnellement de coté pour se nourrir car ajouter cela à la tension nerveuse de la situation aurait été nuisible. il vint à la rencontre de Feänor de façon conviviale.

"
Bonsoir compagnon voudriez vous bien partagé avec moi votre frugal repas s'il vous plait, j'ai le ventre tiraillé par la faim et mon cheval peut encore me servir"

Boort changeant de ton et d'expression. il chuchota

Maitre Orthensen est souffrante j'ai hérité du commandement, j'ai besoin de votre experience et je ne peux compter que sur vous. Litias est en mission Brendann n'est pas chevalier de la table ronde et j'ai vu aujourd'hui même le magicien désobéir aux ordres de Laura. Mademoiselle Orthensen en partant m'a prevenue de me méfier du seigneur branell au sujet de la marchandise nous allons la surveiller nous même à tour de role durant la nuit en faisant semblant d'être endormit prenez la premiere garde je dois parlementer avec notre allié suspect.


Boort alla rejoindre le groupe formé par Branell et ses officiers.

*Tout d'abord affirmer mon rôle de façon officielle*

"Un soucis majeur accapare Mademoiselle Orthensen qui m'a transmis son autorité sur le commandement du convoit. Elle vous remercie seigneur Branell car grace à votre presence à nos cotés sa conscience est soulagée de voir sa responsabilité protégée par votre couverture militaire. Mon rôle de commandant est légitimé parce que cette mission a été attribuée initialement à ma superieure, et bien que votre grade soit supérieur au mien vous devez respecter cet etat de chose car cela est conforme au réglement hierarchique. Néanmoins de façon officieuse il est evident que votre place ici est c'elle du major et que vous êtes le plus apte pour permettre à notre mission d'aboutir, je vous laisse donc nous conduire tout en gardant le pouvoir décisionnel sur les choix cruciaux en cas de problème critique."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 13 Juin - 22:48

Un sourire narquois se dessina sur le visage du capitaine de cavalerie. L'homme ne répondit même pas et hocha simplement la tête en signe d'accord. Un autre cavalier s'approcha alors de Branell et attendit que Boort fasse demi-tour avant de murmurer quelque paroles à l'oreille de son chef.

Pendant ce temps, Malya galopait avec grande célérité dans cette dense forêt alors que Litias grisé par la vitesse se cramponnait du mieux qu'il pouvait à la licorne. Néanmoins même après cinq bonnes heures de chevauchée Malya n'était pas encore tout à fait habitué à avoir un cavalier et lorsque vint un obstacle suffisamment haut pour qu'elle puisse le sauter, Litias embrassa, en plein estomac la branche d'un vieux chêne et tomba à la renverse sur ce sol noir et humide.

C'est en se relevant douloureusement de sa chute que Litias remarqua la présence de plusieurs traces de pas qui semblaient longer la piste du fuyard. Un autre homme suivait donc le fuyard et celui ci avait pris soin de ne pas marcher dans la trace du premier homme comme s'il ne voulait pas être poursuivi.

Mais la faim tenaillait Litias. Car comme ses amis, il lui fallait manger quelque chose de consistant en plus du peu de viande séchée qu'il avait terminé tout à l'heure. La chevauchée lui avait, sans aucun doute libéré toute sensation entre les jambes mais aussi ouvert un grand l'appétit.

HRP : Il s'agit de Vladimir

_________________
La fiche de La Fume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mar 19 Juin - 21:51

Avant de se remettre sur la piste du fuyard, Litias préféra écouter un peu son estomac, si jamais le prisonnier se montrait récalcitrant à rejoindre le convoit, Litias allait avoir besoin d'etre en pleine forme pour le convaincre avec sa lame.

Cependant l'apprenti Chevalier n'était pas un fin connaisseur des manières pour se nourrir en forêt et hésitant à manger des plantes au hasard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mar 19 Juin - 23:31

Malya sauta gracieusement. Mais soudain, elle sentit un poids s'envoler de sur son dos. Elle arrêta prestement et revînt sur ses pas. Elle ressauta l'obstacle et revînt près de Litias.

Litias : Je suis désoler...

Elle entendu le crie de son ventre affamer. Elle releva haut la tête. Litias pouvait voir clairement la licorne qui avait laisser tomber son pouvoir d'invisibilité. Son épaisse crinière blanche et longue et soyeuse. Elle regarda autour d'elle. Elle s'approcha d'un arbre, entourer d'herbe. Elle renifla puis goutta. Elle tourna la tête vers Litias. Ces herbes pourraient peut être faire l'affaire. Il en avait beaucoup, des grosse et des longues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Jeu 21 Juin - 1:15

Litias s'approcha de Malya

Il n'y a pas trop de problème, je n'ai plus de côte mais j'ai connu pire.

Voyant Malya manger des herbes, il en attrapa une poignet et l'avala difficilement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Jeu 21 Juin - 2:17

Malya regarda agir Litias. Il avait comprit.

Litias : Marcher durement et longuement.

Conseille d'ami qu'elle lui donna par télépathie. Elle mangea un peu plus loin, laissant les belle herbes à Litias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Ven 22 Juin - 2:31

Litias prit pas mal des herbes, en mit quelques unes de côté et en machait d'autre en s'approchant de Malya

Désolé mais nous ne pouvons pas nous mettre de perdre trop de temps, un criminel n'est pas loin, nous devons nous remettre en route
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Ven 22 Juin - 2:33

Malya regarda Litias. Elle plia les genoue, laissant Litias grimper. Elle se remit sur patte, contourna l'obstacle et repartit au galop dans la forêt, fesant beaucoup plus attention a son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
Vladimir
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Sam 30 Juin - 20:46

(Désolé de mon absence mais est-ce que quelqu'un pourrait me faire un rapide topo de la situation s'il vous plait ?)

Vladimir regardait devant soi quand il vit un moulin, son fuyard était passé par là. Il se mit alors à courir. Un homme roux se tenait près de sa proie. Etait-ce un ennemi ? Il s'approcha donc et mit son couteau sous la gorge de l'homme. Celui-ci avait des oreilles pointus, des yeux verts et avait dans les mains un fiole que était sortie de coffre ouvert que tenait dans les mains l'homme. Etait-il assomé ou mort ? On pouvait tuer sans armes mais celà était plus difficile.

L'homme semblait fasciné par le contenu de la fiole, comme si il en connaissait le contenu !


"Qui es-tu ? Assassin ? Voyageur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 12 Aoû - 13:28

Le cadavre du fuyard gisait maintenant aux pieds de la créature ténébreuse que Vladimir découvrait et qu'Aodh Faolàn regardait sans bouger avec dans ses yeux le reflet d'un mélange d'admiration et d'horreur. Les questions de Vladimir restèrent sans écho.

Pendant ce temps Malya et Litias passèrent une lignée de vieux chênes. Et à ce moment précis, les sabots de Malya fauchèrent maladroitement le sol. La licorne stoppa nette sa course comme sous l'emprise d'un maléfice. Sa longue crinière qui volait au vent se figea dans l'instant et son noble cavalier surpris par l'arrêt descendit plus vite que prévus de monture.

Malya et Litias venaient d'atteindre leur but : car leur faisait face deux hommes aussi cocasse l'un l'autre, leurs épaules cachant la moitié d'un monstre sortit des entrailles du diable qui brisait sur le sol les fioles d'un coffre volé au convoi du roi libérant ainsi de nouvelles monstruosités qui se
jettèrent sur les aventuriers.

Pendant ce temps sur les chemins forestiers, le convoi continait sa route. Et comme convenu Boort laissa la maître d'arme de Kamelot partir au premier village que le convoi traversa et ainsi le reste du trajet qu'il venait de parcourir en compagnie de la garde s'est révélé un peu plus marqué par ce climat de grande méfiance imposé avec les soldats de Branel. Les soldats de Branel étaient-ils digne de confiance ? Cette grande question hantait les esprits des fidèles du roi.

Pour un rien les mains des convoyeurs venaient se placer sur les pommeaux des épées surtout depuis que Boort avait clairement établit l'interdiction d'approcher des chariots destinés au roi Saxon sur lequel trônait fièrement deux fidèles du roi Arthur, armes en main juste au cas ou.

Les arbres autour du sentier qu'empruntait les chariots filtraient le grand vent breton et ce n'était pas un mal n'arrêtait pas de répéter un garde de
Branel. A mesure que le convoi s'enfonçait dans ce gouleau, les cavaliers de Branell collaient considérablement les grandes bâches beiges des chariots sans que les convoyeurs ne puissent tous les surveiller.

Feänor, qui s'était assoupi l'espace d'un instant perçu au moment ou la roue du chariot buta contre une grosse pierre une sensation de grand malaise qui lui parcouru tout le corps. Il avait l'impression que le coffre sur lequel il s'était allongé avait bougé. La personne à coté de lui le remarqua aussi et s'écarta très rapidement de Feanor.

Le coffre bougeait violemment et des cris d'agonie très étouffés sortirent du coffre une fraction de seconde lorsque la serrure explosa projetant le coffre voisin par terre qui explosa à son tour. Les cavaliers de Branel devant la détonation descendirent de cheval et accoururent vers le chariot ou un monstre d'une grande laideur aux crocs ascérés venait d'envahir l'arrière du chariot.

_________________
La fiche de La Fume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 12 Aoû - 20:53

Malya s’arrêta brusquement sans pouvoir sans empêché. Litias tomba brusquement à ses cotés. Non, elle n’avait pas peur à la vue des deux hommes et du monstre abominable qui se trouvait devant elle. Elle ressentait plutôt une grande inquiétude. Sachant cas deux, ils ne pouvaient pas les vaincre, malgré sa grande force, ils devaient fuir et aller prévenir les autres chevaliers de la table ronde. Lorsqu’elle sortit enfin de leurs emprise, elle se retourna brusquement. Par son pouvoir de lévitation, elle vit monter Litias sur son dos et par l’attraction, le fit coller à son dos. Ainsi, il ne pourrait plus tomber. Par sa trop grande pureté, Malya ne peut être prise dans l’emprise du mal. Elle bondit et se fit disparaître. Là, elle piqua dans la foret, pour rejoindre le convoi qui avait déjà trop avancer. Elle évitait de justesse les nombreux arbres et sautait par dessus les buissons. Tout ses muscles travaillaient et la faisaient avancer à une vitesse vole qu’aucun autre cheval ne pouvait égaler. Plus grande et plus forte qu’eux, elle avait aussi des pouvoirs qui l’aidaient à avoir cette vitesse impressionnante. Cela lui prit beaucoup moins de temps à revenir vers le convoi.

Litias : Nous devont avertir les chevaliers de la table ronde. Vers qui dois-je me diriger?

Elle était à une centaine de mètres à coter du convoi et le longeait rapidement, toujours sous sa forme invisible. Mais déjà, elle sentait une force obscure non loin. Ils devaient se dépêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Caravane.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Caravane.
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» vend caravane hobby 450 4p
» La caravane marchande de Uelli
» CARAVANE A VENDRE
» la caravane du roi a vendre
» La caravane marchande de Uelli le Couard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kamelot :: Le reste du pays :: Stonehenge-
Sauter vers: