Kamelot

Les nouvelles aventures du royaume de Kamelot où vous êtes les héros
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Caravane.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 27 Mai - 1:01

Litias n'avait aucune idée du changement qu'il y avait auprès des autres Chevaliers, il savait juste qu'il devait éloigner le convoi le plus loin possible. La présence de Malya le rassurait, elle lui avait déjà sauvé et la vie, et dieux sait jusqu'où s'étendent les pouvoirs d'une licorne.

Les chevaux allaient à leur plus gran galop au grand désarroi des coudes, des bras, des fesse, des reins, enfin de toutes les parties de prisonniers qui étaient envoyés dans tous les sens et qui, étant ligotés, ne pouvaient pas se protéger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Feänor
Escroc
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 26
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 27 Mai - 14:18

Feänor qui était partit un peu en avant, revint ensuite sur ses pas et tira sur les rènes de sa monture.
Rien d'anormal dans les cents mètres plus loin, le sentier continu en s'élargissant à la lizière d'un bosquet.

Puis il vit les silhouettes qui devenaient plus clair en se rapprochant.


*que notre Seigneur Dieu nous garde près de lui, et nous protège des apparences illusoires* pensa t-il interrieurement.

Puis avançant doucement, il vint se placer aux côtés de Boort, qu'il avait quitté quelques instants avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boort
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 27 Mai - 21:45

Boort blémit de dépis quand il vit partir Laura sans lui adresser aucuns ordres.

*Je ne compte donc pour rien ?*

Il demeura figé et il choisit de rester en place, comme cela il ne désobérirait pas et pourrait peut être, être utile en cas de coup dur en retardant un tant soit peu l'avancé de la cavalerie qui approchait, si c'elle la devenait belliqueuse. L'angoisse était à son comble si Laura mourait il ne pourrait rien à faire, même pas mourir à ses cotés comme l'honneur l'exige. Seule la présence de Faënor qui étant revenu le rassena.

"Chevalier vous comprenez quelque chose?" confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 27 Mai - 22:28

Les cavaliers ralentirent leurs course. L'officier de cavalerie du roi brandit bien haut les couleurs de Kamelot afin de couper court à la menace qu'il représentait aux yeux des convoyeurs.

Un grand officier en armure de cuir et au visage taillé à la serpe se détacha du groupe de cavalier qu'il commandait, hurla un ordre à son premier sous-officier et fit avancer son cheval jusqu'aux premiers convoyeurs.


Bonjour amis. On m'appelle Branell, représentant du roi sur ses terres. Moi et mes hommes avont intercepté un message du roi il y a de ça un jour indiquant votre passage vers les terres qu'il m'a confié et en tant que soldat du roi, je tiens à vous escorter jusqu'a votre destination finale.

L'homme hocha la tête et reprit d'une voix vide de sensibilité :


Je connais bien cette région pour y avoir un large domaine. Je serais bon guide et mes hommes escorteront le convoi à travers les lieux hostiles de notre cher pays.

Branell était connu des chevaliers. Homme d'une grande prestance, ancien officier de cavalerie de Kamelot. A quarante ans, Branell avait tourné dos à son passé de chevalier au profit d'une vie de propriétaire terrien. Rien ne présageait qu'il fasse route vers les ennuis si le roi ne l'y avait pas forcé.

Feanor connaissait un autre Branell. Un homme proche des guildes des voleurs et loin des vertus chevaleresques auquelles il préta jadis attachement. Comme Boort, Feanor n'ignorait pas que cet homme à la barbe argentée avait été autrefois excommunié de l'Eglise pour avoir forcé un mariage avec une fervente catholique afin de récupérer une dot alléchante lors de son retrait de l'armée.



Alors que Vladimir cherchait encore une fois des traces infimes de son fuyard. Le fuyard en guenilles courait pieds nus dans les bois à en perdre halleine, un coffre en bois à l'épaule et passa à vive allure devant Aodh Faolàn qui se reposait dans les ruines d'un vieux moulin à eau. L'homme trébucha sur une pierre et le coffre qu'il transportat s'ouvrit libérant sur le sol des fioles aux couleurs vives dont certaines se brisèrent en touchant les pierres grises du vieux moulin.

_________________
La fiche de La Fume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aodh Faolàn
Escroc
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Lun 28 Mai - 15:42

Aodh se reposait, le long voyage qu'il avait entrepris l'épuisait, il n'était pas habitué à courir aussi longtemps et aussi vite. Il avait du courir, les gens le confondaient avec une autre personne apparement, et ils ne l'aimaient pas cette personne. Pendant qu'il reprenait son souffle il avait vu un moulin à eau apparement abandonné. Il s'y était alors dirigé pour reprendre des forces et peut faire un petit somme.

Arrivé là-bas, il avait découvert la porte en bois vermoulue et pourrit, la serrure était rouillée, il n'auraiy aucun mal à la casser pour entrer, d'autant que des nuages commencaient à s'amonceller au loin. Avec son bâton il donne un grand coup dans la serrure qui gémit mais ne casse pas pour autant. Il retroussa alors les "manches" de sa tuniques et entreprit de casser la serrure à coups répétés. Malgrès sa maladresse, il finit pas réussir à faire céder la lourde porte et il rentra dans le moulin.

Après s'être assis et avoir déposé ses affaires, il entreprit de faire un tour du moulin pour voir si il trouverait des objets utiles pour lui. Il monta d'abord à l'étage ou il y trouva une table avec une bougie presque fondue et des restes de farines ou était-ce de la poussière ? Dans un coin, une couverture rongée et dessus reposait des ossements. Le Goupil frissonna, il avait beau avoir vu des choses dans sa courte vie, il ne supportait pas les ossements humains. Il prit vivement la bougie et s'apprêta à redescendre quant-il vit quelque chose briller dans les mains du squelette. Malgré sa répugnance pour les ossements, il était comme la pie et était attiré par tout ce qui brillait, peut-ête était-ce une fée prisonnière ? Car une fée n'avait pas le droit de rentrer dans une habitation sans l'autorisation de son propriètaire et elle devait lui obéir.
Il s'approcha donc du squelette et vit, dans ses mains, une épée. Une épée qui rayonnait. Etait-elle ensorcelée ou la lumière qui la faisait briller ?

Il dut casser les doigts de squelette qui s'aggripait à l'épée pour la dégéager et la voir de plus près. Elle n'avait rien de spécial, pas une pierre précieuse, ni d'or, ni d'autres métaux à parts de l'acier et du cuir pour le pommeau. Il la garda quand même, déçu qu'elle ne soit pas précieuse. Il redescendit et chercha dans son sac un morceau de pain et une pomme. Pendant qu'il mangeait il se posait les mêmes questions. Et la même voix lui répondait...


* Qui suis-je ?

Tu es Aodh Faolàn, né chez les fées et élevés par celle-ci, tu es roux et grand.

Ou vais-je ?

La ou le vent t'emporte et tes pieds te menent.

Que fais-je ?

Tu manges du pain noir rassis depuis plusieurs jours et une vieille pomme pas forcèment comestible. *

Aodh s'étira et prit sa gourde pour boire, après être reput, il décida de s'endormir pour une heure ou deux.

Mais lorsqu'il s'allongeait il entendit un alletement et des bruits sourds de pas. Une personne en guenille courait avec une caisse. La personne trébucha sur son bâton oublié dehors et tomba, la caisse qu'il portait contenait des fioles contenant un liquide de diffèrentes couleurs, quelques unes roulèrent un peu plus loin dans l'herbe, d'autres se brisèrent. Peut-être un travail ? Aodh accourut alors pour voir comment aller l'homme aux haillons. Celui-ci avait seulement une bosse, mais il était tombé dans les pommes et ne réagissait pas beaucoup à ses coups de pieds. Il alla donc ramasser les fioles. Celle-ci n'était pas de vulgaires fioles d'eau ou de vins mais étaient magiques. Il le sentait et les prit avec précaution. Il examina attentivement le liquide trouble d'un des flacons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:Narsès:.
Magicien
Magicien
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Lun 28 Mai - 18:05

Narsès vit l'agitation de dehors
*Pourquoi je me suis lever ?*
Puis il entendit Laura il fit non de la tête et dit a moiter encore endormie
-Laura tu ais peut être une bonne chef militaire mais pas une guérisseuse je serais avec vous que tu le veuille ou non je vous aiderai a distance .J'ai un movais présantiment

Puis il sautât et se rattrapa asses mal sur le sol ( je dors à moiter alors =) .Narsès avait l'air déterminer et Laura compris que Narsès ne pouvait changer d'avis


Dernière édition par le Mer 6 Juin - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Orthensen
Maître d'arme
Maître d'arme
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 35
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: La Caravane.   Lun 28 Mai - 22:31

Laura grogna lorsque Narsès décidé de les suivre. Qui allait diriger le convoi à présent? Enfin, elle n'avait plus le temps de donner d'autres ordres. Ils sauraient bien se débrouiller tout seuls. Le chevalier vit le cavalier de tête brandir les couleurs de Kamelot, ce qui détendit Laura. Des amis. Bien.

Laura reconnu Branell. Elle le salua.

Nous acceptons votre aide avec joie.

Sans plus dire d'autre, elle fit faire demi tour à sa monture pour rattraper le convoi, maintenant qu'il n'y avait plus rien à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feänor
Escroc
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 26
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mar 29 Mai - 20:44

Feänor tourna la tête à la reflexion de Boort, et fit non de la tête.

"absolument point, monseigneur !"


Dernière édition par le Mer 30 Mai - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mar 29 Mai - 22:04

Tandis que le sous-officier amenait les hommes rejoindre le convoi. Branell sembla soudain de malaise lorsqu'il vit un prisonnier sortir l'air béat du chariot dont Litias l'avait baldingué.

Branell détourna alors les yeux du convoi, fit signe à ces gardes de rattraper les chariots et demanda à Laura
:

- Maitre Orthensen. Qui sont ces gueux que vous transportez avec les fioles ? J'ai.. J'aimerais.

Branell passa sa main sur son front et essuya les gouttes de sueur qui commençait à perler. Il renifla grassement et regarda maître Orthensen droit dans les yeux.


- Je crois savoir que ces manants ralentissent considérablement la marche de votre chariot. C'est pourquoi je vous demanderais de me laisser m'occuper des caisses du roi et je vous laisserai amener à destination les zouaves qui vous accompagnent.

L'homme ne détacha son regard d'un poil des yeux de la maître d'arme ses mains étaient posés sur ses hanches alors que cinq soldats vinrent se poster juste derrière leur chef, lance en main.


Pendant ce temps, tandis que l'officier négociait les conditions de transport et que ces hommes appréhendaient les convoyeurs Fearnor et Boort avaient réesitimé le nombre de soldat du roi à vingt-cinq. Majoritairement des lanciers et Litias qui refaisait lui aussi son compte s'aperçut alors qu'il manquait un prisonnier à l'appel.

Plus loin dans les bois... Aodth examinait les fioles tombées des mains du prisonnier et alors qu'il en mit une à son nez... Une fiole qui avait roulé derrière un bosquet illumina la clairière d'un large faisceau lumineux rouge durant quelques secondes. Lorsque Aodth rouvrit les yeux une personne entièrement nue blessée aux jambes et au bras part se recroquevillait nerveusement contre la pierre sur laquelle elle était apparue et derrière le Goupil, juste derrière lui Vladimir déboula près des ruines du moulin.

_________________
La fiche de La Fume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 30 Mai - 1:20

Litias se rendant compte de son erreur monumental ne put qu'en déduire que l'homme avait fui durant la nuit. il n'avait que très peu d'avance sur lui, tout au plus d'une dizaine heures et encore certainement beaucoup moins.

Ne voulant pas que cette erreur se répercute sur la confiance que les autres chevaliers lui accordaient et surtout pour ne pas décevoir Laura, il alla la voir et lui glissa à l'oeille qu'il avait une urgence, que quelqu'un devait s'occuper des prisonniers pendant quelques temps, il rattraperait le convoi en marche.

Sans attendre de réponse de sa part, il prit la route en courant, remontant leur propre trace et une fois éloigné appela Malya, espérant qu'elle sache retrovuer un prisonnier dans cette foret, les talents de pisteurs de lapprenti ne seraient surement pas suffisant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 30 Mai - 3:47

Au loin, Litias put entendre un puissant hennissement. Malya était loin mais avait très bien entendu son nom. Elle galopa très rapidement, craignant le pire pour son ami quoi que sa voix ne laisse entendre aucune souffrance. Le sable commença à voler autour d'elle à cause de ses puissantes fouler. Elle allongea le pas, ne voulant pas se faire voir. Elle réussit à faire disparaître le léger nuage de poussière. Elle arriva en moins de deux près de Litias. Elle se fit légèrement apparaître, laissant voir sa corne. Elle pencha la tête et approcha lentement. ''Ouf il n'a rien'' pensa Malya. Arriver juste devant lui elle remonta fièrement sa tête.

Litias : Depuis combien de temps l'avez-vous perdu?

Elle attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
Boort
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 30 Mai - 6:37

Quand Boort vit le fanion aux couleurs du royaume il eut un souriret puis dit à Faënor.

"Voici des alliés mais ce seigneur n'est pas le plus fidéle vassal d'Arthur. De plus ils ont forcement repéré que nous leurs faisions face l'épée découverte, esperons qu'ils aient pris ca pour un salut militaire"

Il rengaina son épée et partit rattraper Litias pour lui éviter de poursuivre trop loin son galop inutile. de loin Litias le repera et revint. Entre temps, Laura Orthensen était en pour-parler avec le seigneur des terres qu'ils étaient en train de parcourir.
L'alarme était passée mais boort restait en alerte


Dernière édition par le Jeu 31 Mai - 3:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feänor
Escroc
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 26
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 30 Mai - 21:09

[HRP] dsl du dernier message, un petit frère qui a prit momentanément possession de mon compte va recevoir une petite altercation, suivie d'un changement de mot de passe, et sinon voilà c édité [/HRP]

Feänor, comprenant qu'il n'y avait plus de menace, rengaina doucement ça lame, et s'affaisa sur sa selle.

*le voyage est encore long, on devrait peut-être aller plus vite, car l'ennui et un des pires ennemis des voyageurs, on se repose de plus en plus, on reläche ses sens, on ne se tient plus sur ses gardes... et lors d'une attaque, il n'y a pas beaucoup d'espoir*

*enfin, soupira t-il, peut-être que ces hommes nous prêterons main forte*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Orthensen
Maître d'arme
Maître d'arme
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 35
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: La Caravane.   Ven 1 Juin - 20:07

Une fois qu'ils furent tous revenus aux chariots, que Litias avait réussi à calmer, Laura reprit la conversation avec Branell. Lorsqu'il eut finit, elle répondit d'une voix froide.

Depuis quand contestez vous les décisions du Roy? Nous avons ordre de mener ce convoi jusqu'au bout, et nous le ferons.

Un léger sourire flotta sur ses lèvres. Elle continua.

Ces hommes nous accompagnent. Il seront jugés là bas.

Elle vit les cinq hommes derrière Branell et finit.

Allons, je ne doute pas que vous puissiez vous rendre utile, par exemple en allant chasser votre nouriturre.

Elle se détourna et croisa Litias qui lui chuchota quelque chose à l'oreille. Le chevalier fronça les sourcils et voulut lui dire quelque chose, mais l'apprentit était déjà partit. Laura soupira.

Branell, vous qui vouliez vous occuper des prisonniers, allez donc sur ce chariot pour le conduire.

Elle mit ses mains en porte voix pour donner l'ordre du départ. Elle fit avancer sa monture jusque Narsès.

Vous viendrez me voir ce soir.

Enfin, elle se plaça en tête du convoi qui repartit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Ven 1 Juin - 20:38

Litias regarda en direction de la corne pour s'adresser à Malya

Je ne sais pas exactement, il était attaché avec tous les autres au moment où nous sommes aller nous coucher, je dirais, qu'il s'est échapper il y a 7 ou 8heures, mais il ne doit pas etre très loin, il a marché toute la journée et n'a pas dormit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Ven 1 Juin - 20:55

Branell ne s'attendait pas à ce que la guide du convoi refuse de la sorte son offre. Il n'était pas un homme patient et jamais un homme de cavalerie ne courberait l'échine face à une amazone qui se donnait un faux semblant de chevalier. Branell comprenait bien que la marionnette du roi allait tout faire pour conserver la main sur les chariots.

* Aussi entêté que ce bougre de voleur ! *

Mais Branell n'allait pas se démonter face à elle. Il serra les dents et crispa son front.

- Bien ! Je vais...

Branell déglutit et continua d'une voix lente et particulièrement irritée :

- Ident, tu conduiras la caravane de prisonnier avec tes dix hommes. Veille à ce que rien n'arrive.

L'homme se retourna ensuite vers maître Orthensen alors qu'un de ses hommes tira la bâche d'un des chariots.

- Que ne vous déplaise Mademoiselle. J'aime garder un oeil sur ce que je suis sensé escorter.

Branell rendit alors le sourire à Maître Orthensen :
- Néanmoins, vous avez raison sur un point Maître Orthensen. Si les provisions viennent à manquer, mes troupes nous causeront plus de tord qu'il est nécessaire.

Branell se tourna alors vers les dix hommes qui l'avait rejoint :

- Rejoignez la cité et passez remercier le messager du roi sans qui nous n'aurions pas rencontré une si belle compagnie.

Une personne à la barbe brune taillée en "U" fit cabrer sa monture et cria aux hommes :
- Messieurs ! On y va.

_________________
La fiche de La Fume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boort
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Sam 2 Juin - 4:52

Voyant les hommes de Branell se meller au convoit Boort s'approcha d'eux et leurs dit , en remettant la bâche d'autorité.

"vous avez entendu les ordres du chevalier Orthensen qui commande je présume?
Vous surveillerez les prisonniers avec attention, nous prennons en charge la cargaison . "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feänor
Escroc
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 26
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 3 Juin - 15:47

Feänor n'aimait pas trop tout cela, ça y est, la maigre discrétion qu'ils possédaient partait en miette, oui les petit groupes de voleurs de grands chemin ne chercheraient point d'altercation, mais c'est à présent aux clans massifs de hors-la-lois qui leurs chercheront querelle s'ils croisent leur chemin.
Autant d'hommes pour une cargaison, laisse à penser que la marchandise en vaux véritablement le coup.


*bref, je en peux que garder l'oeil attentif, et rien d'autre...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fume
Chevalier solitaire
Chevalier solitaire
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 10 Juin - 0:53

Je vous préviens âme sensible s'abstenir ce message est très particulier et très noir.

Alors que les deux hommes dans les bois se retrouvaient nez à nez. La créature nue qui était apparue sur le rocher marmonna un refrain que le goupil connaissait bien. Il s'agissait d'un chant interdit que les légendes attribuaient aux seigneurs noirs et connu de leurs seuls fidèles qui d'après la légende avait sacrifié leur conscience pour sauver leur maître. Traduite dans la langue du pays la comptine signifiait un peu près ceci :

"Je suis venu du noir là où cette nature ne gagne pas toujours sur nous cet éclat d'humanité. La morne comptine des "âmes de l'obscurité" appuie ses notes sur la cithare de la gaieté, mais votre souffrance est un anabolisant d’ivresse. L’aide n’en n’était que plus désespérée. J'ai péris pour votre sauvegarde... Oh mon maître.

Les hommes qui vous on fait jadis obstacle ne sont que les premiers homme du monde, hanté des fidèles de votre passé. Les nuits sombres de vos chagrins. Les chagrins rouges du sang de nos ennemis. Le froid silencieux de votre existence. Seule. Votre parole me rappelle inlassablement les gloires de notre passé. Un passé oublié qui ressurgit sous le chant de vos fidèles et de la comptine des "âmes de l'obscurité". Un jour renaîtrons vos enfants. Un jour nous renaîtrons. Tous vos serviteurs les plus zélés tireront l’épée et soutiendront votre bras sous les chants mélodieux des âmes noires qui, à jamais, marqueront un temps de renouveau. En ces termes maître, vous m’avez pris ma vie pour la postérité. Nous resterons.. Oh maître de l'enfer vos pieux frères d’armes, et jamais nous n'oublierons. Jamais, nous n'oublierons ce pourquoi nous sommes faits et nous reproduiront inlassablement les derniers actes de votre sauvegarde."

Alors que la créature finissait les dernières phrases de sa comptine, elle se leva droitement et dévoila au goupil un regard rouge ampli de haine et de tristesse et alors le monstre s'avança tel un corps sans vie vers le corps de l'homme assommée sur le sol elle crocha a pleine dent dans son coup avant même que le goupil pétrifié ne puisse réagir.

_________________
La fiche de La Fume


Dernière édition par le Mer 13 Juin - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 10 Juin - 19:38

Malya fit un signe de tête. Elle se tourna pour que Litias soit face a son coter gauche. Elle se fit presque complètement apparaître. Elle plia les genoux, laissant ainsi a Litias la chance de pouvoir grimper sur son dos. Elle était bien plus grande qu'un cheval.

Litias : Montez...

Elle tourna la tête vers lui et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Dim 10 Juin - 23:56

Litias posa la main sur Malya mais ne monta pas tout de suite, c'est bien la première fois qu'il allait avoir pour monture un créature doué de conscience et qui lui parlait.

après quelques secondes, il monta sur son dos s'accrochant comme il le pouvait pour ne pas faire mal à la Licorne


Je ne fais confiance Malya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Lun 11 Juin - 0:37

Malya remit sa tête vers l'avant, laissant a Litias le temps de grimper. Une fois sur son dos Malya se releva doucement.

Litias : Je suis très forte de la crinière, cramponne toi bien...

Malya tourna la tête et le regarda. Elle hennissa et partit au trot dans une direction mais commença rapidement un grand galop. Les secousse était moins nombreuse et Malya semblait voler au dessus du sol. Elle courait très rapidement. Mais pour elle, se n'était qu'une partit de sa puissance, de sa vitesse. Les muscles contracter et les pouvoirs au aguets, elle détecta le fuyard et piqua droit sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
litias
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 30
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 13 Juin - 0:53

Litias qui se tenait fermement était émerveillé par le galop de Malya, beaucoup plus puissants, plus rapide, plus doux et pourtant plus facile que les chevaux, il se laissa un instant rêvé au service des Licornes auprès des chevaliers de la table ronde, puis se reprit en évitant une branches de justesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsc.actifforum.com/
Malya
Créatures
Créatures
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 13 Juin - 1:30

Malya hennit doucement.

Litias : Rester concentrer...

Elle eu une voix douce et ria un peu, aillant sentit que le jeune apprenti c'était presque fait assommer par une branche. Malya allongea encore ses fouler. La terre revolait a chaque pas. Malya montait de vitesse rapidement. A proximité d'un puit, Malya ralentit très rapidement descendant même jusqu'a un trot souple. Là, elle sentait les ondes du fuyard. Avec son pouvoir, elle se fit disparaître. Elle contourna les arbre, maintenant au pas. Sans bruit, elle avançait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chevaliersdemeraudes.actifforum.com/index.forum
Boort
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: La Caravane.   Mer 13 Juin - 11:44

Boort fut indigné car les soldats ne cédèrent pas le moindre milimetre devant son injonction. Il croisa le regard de l'officier qui avait si bien conditionné ses troupes à lui obéir avec une irritation qui ceda au respect en prennant conscience que l'homme, bien que n'étant pas un supérieur direct, avait un grade plus élévé et qu'il était son compatriote. Constatant que le chevalier Orthensen le tolérait il se mis au garde à vous fit un salut et monta à cheval.

"Soldats obéissez à votre chef mais considérez moi comme responsable de la marchandise auprés du chevalier Orthensen commandante de l'expédition

Sans attendre de réponse il alla se placer à l'avant du convoit qui recommencait à avancer. Il avait remarqué que Litias avait vu un probléme, il l'avait vu se diriger vers leurs mentor lui parler et repartir en toutes hates vers la foret sans escorte.

Boort brulait d'envie de demander des précisions à mademoiselle Orthensen mais il restait conscient que si elle ne lui avait rien dit c'est qu'il n'avait pas à s'en occuper. De plus il s'était mis en tête du convoit et par cela s'etait placé en plein milieu du champs de vue général si il quittait ce poste pour demander des précisions, tout le monde comprendrait qu'il y a un probleme ce qui comprometterait une information que la maitre d'arme voudrait surement garder secrete. Alors il avancait au pas dans la lande ensoleillé en cherchant à décompresser le stress accumulé et dans le calme ambiant des paysages enchantée de la lande des bretagnes. il se rassena et commença à éprouver du plaisir à cette aventure. Soudain alors qu'ils avancaient depuis plus de six heures il demanda une pause il avait faim car ne mangeant pas de viande il avait refusé c'elle que lui avait proposé gentillement le chevalier lorsqu'il avait apprit que la saccoche de nourriture de Boort avait disparu.
Il n'avait eut aucunes transmission de l'intendance, alors pendant que le convoit mettait en place la halte il patientait silencieusement en espérant qu'il y ait du fromage du pain ou des fruits, cependant si il n'y avait que de la viande il l'a mangerait pour ne pas tomber d'inanition durant le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Caravane.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Caravane.
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» vend caravane hobby 450 4p
» La caravane marchande de Uelli
» CARAVANE A VENDRE
» la caravane du roi a vendre
» La caravane marchande de Uelli le Couard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kamelot :: Le reste du pays :: Stonehenge-
Sauter vers: